Convertir un disque dynamique en disque de base sans perte de données.

Convertir un disque dynamique en disque de base sans perte de données.

PDFPrintE-mail
There are no translations available.

Vous avez accidentellement converti votre disque de base en disque dynamique ?
Vous avez cherché une solution mais celle-ci est payante ou vous risquez de perdre vos données ?
Voici la solution.

Théorie :

Qu’est-ce qu’un disque dur dynamique ?

 Un disque dur dynamique permet de créer un nombre illimité de partition principale et étendu, sur plusieurs disque dur, et tous cela virtuellement.  Ce qui permet de dépasser la limite  d’un disque dur de base qui a pour maximum de 4 partitions (sous un système MBR).

Gestionnaire des disques de Windows

Pratique :

Préambule

Nous aurons besoin de TestDisk.
Téléchargez la dernière version stable pour votre système.

Dans un premier temps, vous devrez tout faire pour avoir que 4 partitions actives.

Pour cela utiliser votre utilitaire de partitionnement préférer. Si vous êtes sous Windows vous pouvez utiliser son gestionnaire
de partition qui est accessible sous Ordinateur=> Clic Droit Gérer=>Stockage=>Gestion des disques.
Si vous êtes sous Unix/Linux vous pouvez utiliser par exemple GParted.

Gestionnaire des disques de Windows avec 4 partitions

Mise en pratique :

L’exemple ci-dessous se fait sur un système Windows.

Lancez testdisk_win.exe

Un environnement console devrait apparaitre :

Menu principal de TesDisk

Allez sur « Create » et enter.
Sélectionnez le disque et « Proceed »

Puis sélectionner votre type de partition.

Puis « Analyse ».

Vous devez voir toutes les partitions en « dynamic/SFS ». Comme vous l’avez remarqué une partition s’est rajouté depuis, ceci est la partition de récupération du système oem  qui est cachée.

Avant toutes modifications, faites un « Backup ».

Cela fait vous devez arriver sur une console semblable :

Voici les commandes qui nous allons utiliser :

  • ↑ et ↓ pour sélectionner les partitions
  • ← et → pour changer les caractéristiques des partitions :
    • * = partition Bootable
    • P = partition Primaire
    • L = partition Logique
    • E = partition Etendu
    • D = pour supprimer la partition
    • L : pour charger la backup si vous vous êtes trompé ou que vous n’êtes pas sûr.

Sous Windows 7, vous avez une partition nommée « System » qui doit être bootable.

Paramétrez  vos partitions correctement.
Ceci terminé, taper « enter ».

Vérifier pour la dernière fois vos paramètre.

Si vous vous êtes trompé, quittez l’application (« Quit »).
Si tout vous semble correcte, appliquez les modifications « Write ».

Confirmez en tapant « y ».

Et voilà, vous pouvez quitter l’application « enter ».

Vous devez redémarrer votre ordinateur pour que les modifications prennent effet.
Si vous avez tout fais correctement, normalement vos devez booter sous votre système d’exploitation.

Et normalement votre utilitaire de partitionnement devrait indiquer un disque de base.

 

Liens en relation :

TestDisk
GParted

 

Add comment


Security code
Refresh

© 2017 - Hervé MATYSIAK || RVM
   
| Saturday, 18. November 2017 || Designed by: LernVid.com |